fbpx
Restauration Durable : économie et écologie, alliés naturels ou ennemis jurés ? 🌍💸

Restauration Durable : économie et écologie, alliés naturels ou ennemis jurés ? 🌍💸

Temps de lecture : 3 minutes

Restauration Durable : économie et écologie, alliés naturels ou ennemis jurés ? 🌍💸

Restauration Durable : économie et écologie, alliés naturels ou ennemis jurés ? 🌍💸

Depuis que l’homme s’est sédentarisé et à entamer l’organisation de sociétés complexes, l’économie n’a cesser d’évoluer jusqu’à devenir une énorme machine, faisant de plus en plus profiter ceux qui la maîtrisaient autant qu’elle n’a cessé de détruire de plus en plus violemment son environnement.

Des premiers trocs jusqu’aux centaines de milliards dépensés chaque jour sur les marchés financiers, les hommes ont su développer les moyens techniques pour exploiter la planète, entraînant des croissances exponentielles ayant mené à l’effervescence économique allant de pair avec la menace climatique que l’on connaît aujourd’hui. 

Le secteur de la restauration n’a pas échappé à la règle, en se développant en parallèle des révolutions industrielles et technologiques.

L’amélioration des chambres froides, la naissance des plaques de cuisines, l’essor des techniques de construction du bâtiment ont fait fleurir les premières chaînes de restauration d’envergure aux bords des routes américaines au milieu du 20ème siècle, l’entame d’un rythme de développement qui trouve aujourd’hui ses limites face à la finitude des ressources planétaires.

Alors que la 4ème révolution technologique amène les restaurants vers l’ère digitale, avec des moyens techniques qui permettent une optimisation de la gestion clientèle et financière, nombreux sont les acteurs du secteur de la restauration qui cherchent à se diriger vers des modèles d’entreprises durables écologiquement parlant.

La croissance économique et la création de modèles durables sont-ils véritablement conciliables ? 

La question se pose dans le secteur de la restauration tout autant que les autres pans de l’activité humaine, voilà un modeste article essayant de réponse à une question incroyablement complexe.

Restauration durable : Optimiser les ressources, objectif commun à l’économie et l’écologie, les variables actuelles📊

Restauration Durable : économie et écologie, alliés naturels ou ennemis jurés ? 🌍💸

Optimiser les ressources, c’est réussir à faire un maximum à partir de la même matière première. 

Économiquement parlant dans le secteur de la restauration, cela se traduit en chiffres par un bilan financier répertoriant entrées et sorties de liquiditées. 

Écologiquement parlant, on analyse les ressources d’énergies et de matières premières nécessaires à la mise en marche d’un restaurant : Electricité, empreinte carbone, fruits, légumes et viandes, gaz… 

Le point de jonction est évident au niveau de l’énergie : Moins on consomme d’électricité ou de gaz, moins la facture est élevée et donc plus on sort gagnant financièrement parlant.

Les solutions pour optimiser les deux aspects sont alors pléthores : Gestes réflexes d’économie d’énergies, achat de matériel moins énergivore… 

Au niveau des matières premières, l’union est beaucoup moins triviale : Le coût du travail des pays en développement et la productivité de l’agriculture industrielle amène souvent les produits d’exploitations industrielles lointaines à être moins chères que les productions locales responsables.

Et ce constat se confirme d’autant plus lorsqu’on parle des viandes et des poissons, qui présentent des coûts très élevés lorsqu’ils sont issus de modes d’élevages ou de pêches responsables.

Restauration durable : Optimiser les ressources, les variables de demain⏱

Restauration Durable : économie et écologie, alliés naturels ou ennemis jurés ? 🌍💸

Pour ce qui est des fruits et légumes, l’équilibre va sûrement basculer au cours des prochaines années, en lien avec l’augmentation du coût de l’énergie.

Le pétrole se faisant de plus en plus coûteux à extraire, et les moyens de locomotion “durables” restant très anecdotiques, le prix du transport et de l’utilisation des machines agricoles va très certainement rendre les produits habituellement très compétitifs aussi chères, voire plus chères que l’agriculture locale responsable.

La progression des techniques de permaculture et leur adoption dans les exploitations maraîchères françaises peut également augmenter la production des exploitations responsables, pouvant amener à la réduction de leurs prix

Pour ce qui est de la consommation énergétique directe des restaurants, l’alliance de l’optimisation des ressources énergétiques et économiques ne devrait faire que se resserrer, avec une augmentation du coût de l’énergie fossile qui devrait particulièrement privilégier la production et l’achat d’énergie durable.